Logo Informatique

Histoire de l'informatique

Les pionniers de l'informatique

Document généré par GNU m4 le 28.01.2011

Index
Introduction
Vinton Cerf
Noam Chomsky
Douglas Engelbart
Marcian Hoff
Gary Kildall
Raymond Kurzweill
Marvin Minsky
Richard Stallman
André Truong
Alan Turing
Kurt Gödel

Grands acteurs?
J'ai longtemps cherché une autre expression que grands acteurs pour désigner ces hommes qui ont joué un rôle prépondérant dans l'histoire de l'informatique: à la fois visionnaires, précurseurs, inventeurs et gourous: des magiciens, des sorciers en quelque sorte.
Et puis un jour, en lisant un article sur les débuts de l'intelligence artificielle, j'ai finalement retrouvé le mot que je cherchais: des pionniers.

Wikipédia
Vinton Cerf
Noam Chomsky
Marvin Minsky
Alan Turing

English wikipedia
Vinton Cerf
Noam Chomsky
Marcian Hoff
Marvin Minsky
Alan Turing

Version RCS
2.8 (lock)

Introduction

Ils ont imaginé, inventé, réalisé l'informatique d'aujourd'hui. Ils, ce sont les pionniers, les grands acteurs du monde informatique, depuis les années 60 (exception faite d'Alan Turing et de Kurt Gödel) jusqu'à nos jours:

J'ai rassemblé différents articles les concernant et provenant de journaux ou bien d'Internet.

Vinton Cerf

Inventeur du protocole TCP/IP, Vint Cerf est reconnu comme le père d'Internet. Voici deux articles sur un récent projet un peu fou le concernant:

  • Le réseau des réseaux dans l'espace, par Vinton Cerf, La Recherche, février 2000:
    Le succès des missions spatiales repose en grande partie sur leurs systèmes de communication. On faciliterait la mise en place d'un nombre de plus en plus grand de satellites, de sondes et de véhicules habités en les reliant à un réseau interplanétaire analogue à Internet. Un réseau de portails, adaptés aux communications à longue distance, relierait entre eux des réseaux locaux plus petits.
  • Internet sur la Lune, par Françoise Derellepot, Le Monde Interactif, 27 juillet 1998:
    Vint Cerf, le "père d'Internet", va travailler avec la Nasa à un projet visant à rendre le réseau terrien accessible sur d'autres planètes.
  • une photographie de Vinton Cerf

Noam Chomsky

Noam Chomsky est un éminent linguiste qui a énormément fait progresser l'informatique pour les sciences du langage. Il y a deux principaux sites sur Internet qui lui sont dédiés:

Propaganda: version électronique d'un ouvrage en français de Noam Chomsky et publié en 2000 (30 pages).

Douglas Engelbart

Au début des années 60, le Stanford Research Institute se penche sur le problème important de l'interface homme-machine. Cette recherche amène Douglas Engelbart à inventer la souris...

  • Andrew Maisel, Father of the Mouse:
    Many people mistakenly believe that the mouse was invented by Apple. Others believe that Steve Jobs stole the idea from Xerox, where the mouse was used on an early office PC called the Star. But in truth, the mouse was first conceived of by Doug Engelbart in the early 1960's, then a scientist at the Stanford Research Institute, in Menlo Park, California. SuperKids recently visited with Doug in the offices of his current venture, Bootstrap, Inc.
  • D'après le numéro spécial 30 ans de 01 Informatique, juin 1996:

    Spécialiste des radars à l'US Navy pendant la deuxième guerre mondiale, Douglas Engelbart s'inscrit en doctorat de physique à l'Université de Berkeley en 1951. Il devient, au milieu des années 1950, le pionnier de l'interface homme-machine. Il dirige l'Augmentation Research Center du Stanford Research Institute de 1959 à 1977. C'est là qu'il invente la souris en 1963. Mais l'ARC est aussi à l'origine de la messagerie électronique, de l'intégration du texte et des images, de la téléconférence...

Marcian Hoff

Ingénieur chez Intel au début des années 70, "Ted" Hoff a mis au point le premier microprocesseur: le 4004. Voilà l'histoire de sa découverte:

  • Gilbert Charles, Marcian Hoff, Science & Vie Micro, février 1985:

    Personne ne connaît son nom. Et pourtant, cet homme a changé la face du monde de l'informatique, voire même du monde tout court. Il y a quinze ans, Marcian Hoff inventait le premier microprocesseur. Une petite bombe dont les Japonais auraient pu hériter malgré eux...

  • D'après le Livre mondial des Inventions 1986, aux éditions n°1:

    Né à Rochester, dans l'État de New York, le 28 octobre 1937, Marcian Hoff commence ses études dans l'unique classe de la petite école rurale de Ogden, puis les poursuit à Churchville. Ensuite: Institut polytechnique Rennselauer de Troy (NY), université de Stanford, où il obtient son doctorat en 1962. Après quelques années en tant que chercheur dans cette même université, il entre chez INTEL Corporation, une société qui démarre (et fera 1 121 943 000 dollars de chiffre d'affaires en 1983).

    En 1969, on lui demande d'assister un groupe d'ingénieurs japonais venus chez Intel pour mettre au point un calculateur. Hoff suggère alors l'idée d'un ordinateur non spécialisé, regroupé sur une seule ``puce''. Cette proposition aboutira au microprocesseur: en 1971, mise au point de la première ``famille'' de puces; en 1974, présentation du modèle Intel 8080, le plus populaire (copié jusqu'en URSS). En 1978, M. Hoff est promu à la plus haute position technique chez Intel et, en 1980, il dirige une équipe dont les travaux aboutissent à un système de reconnaissance de la voix humaine. En 1983, Hoff quitte Intel pour Atari puis devient, à partir de 1984, consultant indépendant.

    Marcian E. Hoff et son invention, le microprocesseur, ont reçu en décembre 1984, à Paris, l'Oscar 1984 du Livre mondial des Inventions.

  • Photographies de Marcian Hoff:
    photo 1 photo 2 photo 3

Gary Kildall

Gary Kildall a écrit CP/M et fondé Digital Research Inc. CP/M est un système d'exploitation de la même génération que MS-DOS, mais beaucoup plus performant. Gary nous a quitté, oublié de tous, en 1994.

  • Wim Sical, Gary Kildall, Dream, octobre 1998:

    L'homme qui aurait pu changer le cours de l'histoire informatique s'appelle Gary Kildall: au début des années 80, son système CP/M faillit damer le pion au MS/Dos de Microsoft. Mais le génie de Gary Kildall ne s'exerçait qu'en programmation... Bill Gates avait pour lui le génie des affaires.

  • Sol Libes, The Gary Kildall Legacy, 1995.

Raymond Kurzweill

Ce chercheur en Intelligence Artificielle est surtout connu pour la marque de synthétiseurs qui porte son nom, mais il a d'autres grandes inventions à son actif.

Marvin Minsky

Chercheur au Massachussetts Institute of Technology dans les années 60, Marvin Minsky est un ténor de la recherche en Intelligence Artificielle. Ses opinions laissent difficilement indifférent, comme le montrent les articles que j'ai rassemblés:

Auteur(s) Titre Éditeur Année
Renato M.E. Sabbatini The mind, artificial intelligence and emotions Universidade Estadual de Campinas 1998
Stéphane Marchand Marvin Minsky Le Figaro 1992
Marvin Minsky Foreword of Engines of Creation 1987
Marvin Minsky Why people think computers can't AI Magazine 1982
Marvin Minsky Matter, Mind and Models Proc. International Federation of Information Processing Congress 1965

Minsky a une page personnelle sur Internet, qui propose - entre autres - deux des articles mentionnés:

Richard Stallman

RMS est un hacker, un gourou des systèmes informatiques. En 1984, il démarre le projet GNU en proposant Emacs, le plus puissant éditeur de fichiers jamais conçu: GNU devait être un système d'exploitation UNIX entièrement libre, et on peut dire aujourd'hui que c'est réussi!

André Truong

André Truong est aujourd'hui reconnu comme l'inventeur du micro-ordinateur: le Micral, basé sur le processeur 8008 d'Intel, est sorti en 1973.

  • Nicolas Bourcier, Et André inventa le PC, Le Monde, 17 février 1999:

    Le premier micro-ordinateur n'est pas américain: son père est un Français ``d'Indochine''.

Alan Turing

Ce mathématicien des années 30 a mis au point les théories qui gouvernent les ordinateurs modernes.

  • Jack Copeland et Diane Proudfoot, Les découvertes oubliées d'Alan Turing, Pour la Science, juin 1999:

    Connu pour la machine qui porte son nom, il fut aussi le père des réseaux de neurones.

  • Bernard Werber, extrait de L'encyclopédie du savoir relatif et absolu:

    Destin étrange que celui d'Alan Mathison Turing, né à Londres en 1912. Enfant solitaire à la scolarité médiocre, il est obsédé par les mathématiques qu'il porte à un niveau presque métaphysique. À vingt ans, il esquisse des ébauches de conceptions d'ordinateurs en les représentant le plus souvent comme des êtres humains dont chaque calculateur serait un organe.

    Lorsque arrive la Seconde Guerre mondiale, il met au point une calculatrice automatique qui permet aux Alliés de décrypter les messages codés par la machine ``Enigma'' nazie.

    Grâce à son invention, on sait dorénavant où sont prévus les prochains bombardements et des milliers de vies humaines seront ainsi préservées.

    Quand John von Neumann met au point aux États-Unis le concept d'ordinateur physique, Turing, lui, élabore le concept d'``intelligence artificielle''. En 1950, il rédige un essai qui fera référence: Les machines peuvent-elles penser? Il a pour grande ambition de doter la machine d'un esprit humain. Il estime qu'en observant le vivant, il trouvera la clef de la parfaite machine à penser.

    Turing introduit une notion nouvelle pour l'époque et pour l'informatique, la ``sexualité de la pensée''. Il invente des jeux-tests où le but est de distinguer un esprit masculin d'un esprit féminin. Turing affirme que l'esprit féminin se caractérise par l'absence de stratégie. Sa misogynie ne lui vaut pas que des amis et explique qu'il soit quelque peu tombé dans l'oubli.

    Il entretient un fantasme pour l'avenir de l'humanité: la parthénogenèse, c'est-à-dire la reproduction sans la fécondation. En 1951, un tribunal le condamne pour homosexualité. Il doit choisir entre la prison et la castration chimique. Il opte pour la seconde et subit un traitement à base d'hormones féminines. Les injections ont pour effet de le rendre impuissant et de le doter d'un début de poitrine.

    Le 7 juin 1954, Turing met fin à ses jours en consommant une pomme macérée dans du cyanure. Cette idée lui aurait été inspirée par le dessin animé Blanche-Neige. Il laissa une note expliquant que, puisque la société l'avait contraint à se transformer en femme, il choisissait de mourir comme aurait pu le faire la plus pure d'entre elles.

Kurt Gödel

Gödel est un autre mathématicien de la même époque qu'Alan Turing, à l'origine du théorème de complétude; ce génie méconnu a côtoyé Einstein:


Copyright (c) 2001 - 2011 Valéry BEAUD

Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, with no Front-Cover Texts, and with no Back-Cover Texts.